Son Éminence, le Métropolite Emmanuel de France s’est rendu à Kiev, en tant que chef de la délégation officielle du Patriarcat oecuménique, composée de Son Éminence, le Métropolite Amphilochios d’Andrinople, le sous-secrétaire du saint et sacré Synode du Patriarcat oecuménique

, le diacre Grégoire, de l’abbé du saint monastère de Simonospétra, l’archimandrite Élisée et de l’abbé du saint monastère de Pantocratore, l’archimandrite Gabriel.

La délégation a été envoyée à l’occasion des célébrations marquant le premier anniversaire de l’intronisation du premier Primat de l’Église d’Ukraine, Sa Béatitude, le Métropolite Epiphane de Kiev.

Allocution de Son Éminence le Métropolite Emmanuel ,de France:

Sa Béatitude, le Métropolite Epiphane de Kiev et de toute l’Ukraine,

Votre Éminence, le Représentant de Sa Béatitude, le Pape et Patriarche d’Alexandrie, le Métropolite Théodore de Babylone

Éminences, Excellences
Chers Pères,Chers frères et soeurs dans le Seigneur,

Voilà un autre dimanche central dans notre Église orthodoxe et son histoire. C’est un dimanche, c’est-à-dire le jour du Seigneur, le jour de résurrection, dans lequel nous célébrons avec tous nos sens la victoire du Dieu fait homme sur a mort. Cette victoire peut souvent être difficilement compréhensible pour le monde, parce que nous, pécheurs, soutenons que notre victoire advient en blessant nos semblables et en nous vantant, en perdant ou gagnant, en tombant ou en nous relevant, en étant meilleurs.

Mais cela ne reflète en rien l’esprit et l’expérience des chrétiens. La victoire du Christ a débuté sur la croix. Parce que sur la croix, le Seigneur a pris le fardeau et la culpabilité de tous les péchés du monde, avant lui, ceux de ses contemporains et des générations futures.

La victoire de notre Seigneur Jésus-Christ est spirituelle et non de ce monde ! Le triomphe de la résurrection s’opère par la rémission de nos péchés, c’est notre entrée dans le Royaume de Dieu, c’est notre adoption en tant qu’enfants du Seigneur. C’est pourquoi une telle victoire ne fait pas changer notre nature pécheresse, qui n’a appris à être heureuse qu’avec les victoires et les combats de ce mode où il n’y a ni gagnants, ni perdants.

Et aujourd’hui, nous avons participé au corps immaculé et au sang de la vie, notre Seigneur Jésus-Christ, par un calice ommun et nous sommes sortis victorieux avec lui du chemin de l’exode du monde.

Mais aujourd’hui, nous nous sommes réunis pour célébrer votre propre victoire, béatitude! Sa victoire spirituelle pour garder en cette année de votre intronisation unie l’Église d’Ukraine avec ceux qui voulaient vraiment en faire partie et ne pas travaillaient pas pour eux-mêmes. L’Église est l’expression de la communion et non pas un individu. Elle est l’expression de la personne, de l’unité. Et malheureusement, les motifs de ce monde aveuglent nos yeux et nous ne pouvons pas refuser la véritable unité afin de pouvoir l’accepter et la diriger.

Au nom de Sa Toute-Sainteté, le Patriarche oecuménique Bartholomée, archevêque de Constantinople, Nouvelle Rome, je vous transmets ses plus chaleureuses félicitations, ses souhaits fraternels et ses vœux les plus sincères. Je vous transmets aussi l’affection maternelle de la Grande Église de Constantinople, ainsi que l’amour et le respect de toute la délégation patriarcale composée de mon frère, le Métropolite

Amphilochios d’Andrinople, le diacre Grégoire, sous-secrétaire du saint et sacré Synode, et des saints abbés des saints monastères de la sainte Montagne, l’abbé du saint monastère de Simonospétra, l’archimandrite Élisée et e l’abbé du saint monastère de Pantocratore, l’archimandrite Gabriel.

Nous sommes à vos côtés ! Nous sommes avec vous ! Vous n’êtes pas seuls chers frères d’Ukraine ! Vous avez des personnes qui prient pour vous aussi au Ciel que sur la Terre! Vous avez un Primat aimant sont les frères Hiérarques lui sont proches et qui vous saluent affectueusement ! Vous avez l’Église d’Ukraine ! Tel est notre présent à votre attention ! Pour que ce peuple béni vive dans la fidélité de sa langue, de ses traditions et ses coutumes, pour vivre par le miracle appelé l’Église orthodoxe!Le grand gagnant spirituel est donc le peuple pieux d’Ukraine! Vous qui avez le Primat de l’Église d’Ukraine, chair de la chair, afin que vous soyez libres de vivre comme Ukrainiens, en mémoire des générations passées qui se sont battues pour cette liberté !

AXIOS ! Nous vous souhaitons de nombreuses années !

Τα κείμενα που δημοσιεύονται στην κατηγορία αυτή είναι επιλογές από το διαδίκτυο. Εαν κάποιος από τους συντάκτες τους δεν επιθυμεί την φιλοξενία τους από το "Ορθοδοξια.info" μπορεί να το ζητήσει γράφοντας στο news@orthodoxia.info Η αναδημοσίευση στις σελίδες μας δεν σημαίνει απαραίτητα και αποδοχή των όσων αναφέρονται στα κείμενα από την πλευρά του orthodoxia.info

Ετικέτες: