Aujourd’hui, grande ferveur pendant la Divine Liturgie célébrée dans la crypte de Saint-Victor de Marseille, dans l’église homonyme, fondée en tant que monastère par saint Jean Cassien.

Saint Jean Cassien était diacre de saint Jean Chrysostome et avait été envoyé par le saint Pape Rome Léon à Marseille pour développer le monachisme oriental en Occident.
Dans la crypte de Saint Victor a été trouvé 1000 apr. J.-C.. l’image miraculeuse de la Cène du Seigneur et depuis lors, il est devenu courant de célébrer la liturgie divine le jour de la fête.

La divine liturgie était présidée par son Excellence l’Évêque Maxime de Mélitène, avec la participation des Archimandrites Joachim Tsopanoglou et Sébastien Garnier, du Prêtre Jean Garigou et du diacre Chrysostome Rey.

Saint Victor est l’un des saints patrons de Marseille et ses reliques ainsi que celles de saint Jean Cassien sont conservées dans l’Église paléochrétienne, parmi de nombreuses autres reliques sacrées.

Ces jours-ci, des milliers de pèlerins de tout le sud de la France se rassemblent pour vénérer le lieu du martyre de ce grand martyr.

Il est particulièrement intéressant que la croix soit gardée par Saint-André, qui, à la demande de l’Église de Grèce, l’a donnée à la métropole patriarcale de Patras, où elle est aujourd’hui conservée dans l’église homonyme de Patras.

L’icône byzantine du martyre du saint apôtre a été placée à l’endroit de la crypte où la croix de Saint-André est conservée, offerte par la sainte métropole de Patras.

Τα κείμενα που δημοσιεύονται στην κατηγορία αυτή είναι επιλογές από το διαδίκτυο. Εαν κάποιος από τους συντάκτες τους δεν επιθυμεί την φιλοξενία τους από το "Ορθοδοξια.info" μπορεί να το ζητήσει γράφοντας στο news@orthodoxia.info Η αναδημοσίευση στις σελίδες μας δεν σημαίνει απαραίτητα και αποδοχή των όσων αναφέρονται στα κείμενα από την πλευρά του orthodoxia.info

Ετικέτες: